(adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});

PREMIER 4000m, LES DERNIERS PRÉPARATIFS 🏔🌟 . 📸 : @yoannrochette

Share 446 10

I see skies of blue and clouds of white The bright blessed day, the dark sacred night And I think to myself what a wonderful world - Louis Armstrong C’est officiel, j’arrête le triathlon et je m’installe à la montagne 🏔🤩 . . 📸 : @yoannrochette

Share 734 13

COL BASEI (3174 m) - REFUGE CHIVASSO Il est encore trop tôt pour s’arrêter déjeuner au col Basei. Nous prenons donc une petite collation et reprenons la marche. Il nous reste encore une bonne partie de descente dans la neige ou l’on s’amuse bien. La neige est molle et nous faisons certaines parties sur les fesses, c’est un véritable retour en enfance qui s’offre à nous. Les difficultés rencontrées le matin paraissent déjà bien loin, presque oubliées. Juste avant de retrouver la terre ferme pour rejoindre le refuge Chivasso, nous nous arrêtons faire une pause déjeuner. Au menu : des carottes, du jambon et du fromage, encore. Autant vous dire qu’après la matinée que je viens de passer, je me régale 😋 A peine le déj fini, je m’allonge et je m’endors. Je me réveille environ 20 min plus tard, forcée de constater que le reste du groupe a suivi le mouvement 😅 Peu après avoir repris la marche, nous arrivons sur des sentiers en descentes bien plus accessibles. A l’approche des lacs, nous passons par un endroit où des câbles ont été installés afin de sécuriser quelques mètres de descente. Ludo nous montre comment se « positionner » en descente afin d’être le plus à l’aise possible. Arrivé en bas, la vue est imprenable sur les lacs. Je me sens chanceuse d’être ici. De là où nous sommes, nous apercevons le refuge et nous en approchons à chaque pas. Nous traversons une dernière rivière, sur la neige cette fois, pas très rassurée. Mais si Ludovic dit que c’est bon, c’est que c’est bon ! Puis nous arrivons sur le dernier passage de neige avant d’arriver au refuge. Ludovic nous laisse le choix de le contourner ou de descendre en « escalier ». J’opte pour la deuxième option. Après tout, je suis venue ici pour découvrir l’alpinisme, alors autant jouer le jeu ! Malgré les hésitations de départ, tous les membres du groupe finissent par jouer le jeu jusqu’à ce que Paul finisse par glisser et se luxer l’épaule. Je dois dire que je suis un peu sous le choc. Une luxation de l’épaule pour une chute si anodine, si proche du refuge ? Ça calme. Suite en commentaire ⬇️🚁

Share 751 16

REFUGE BENEVOLO - COL BASEI (3174 m) 🤯
 Je me réveille aux premières lueurs du jour. J’hésite un court instant entre me rendormir ou profiter d’un lever de soleil pendant que le refuge dort encore. L’hésitation n’est que de courte durée : la grasse matinée, ce sera pour une autre fois. Le rendez-vous est donné à 7h pour le petit déjeuné est à 8h pour cette deuxième journée de randonnée. Au programme : 6 h de marche.  Compeed et Nok aux pieds, départ réel : 8h05. La ponctualité n’est pas encore l’affaire de tous 😂 Pour rejoindre le refuge Chivasso, il y a deux itinéraires possibles : nous choisissons le plus difficile pour sa vue (apparemment) imprenable sur les lacs. 3h de marche : d’abord dans des alpages où l’on croise marmottes et chamois puis dans une alternance de roches et de névés longeant le glacier de Basei. Après avoir maudit François et Maxou d’avoir choisi cet itinéraire. Après m’être tordue la cheville droite un nombre incalculable de fois tout en ayant intérieurement dit adieu à l’Ironman Vichy (second degrés). Après avoir senti mon cœur tambouriné dans ma poitrine au point de faire exploser ma fréquence cardiaque maximale, oui oui, au moins… Nous arrivons (ENFIN) au col Basei 🙏 Sur les réseaux sociaux, on ne montre que des sourires, c’est bien ça ? Cette matinée a été particulièrement difficile pour moi. Savourez, car c’est bien la seule fois du trek où j’ai remplacé mon sourire et mon esprit positif par une tête en état de décomposition avancée et « un esprit en mode primal, vide de toutes pensées » comme dirait Cheryl Strayed. Savourez. Parce qu’une fois arrivé en haut, c’est une sacrée claque que je me suis prise. Car c’est bien ici, en montagne que je peux amener tout ce que je suis : toutes mes émotions, toutes mes complexités d’être humain imparfait et paradoxal. Je peux maudire les pierres sans peur de jugement. Je peux exprimer ma confusion, mon incompréhension, mes peurs et mes questionnements profonds. C’est libérateur. Après, c’est le calme. La tension retombe. Je suis vidée et comblée : paradoxal. 🤷🏼‍♀️ . 📸 : @maxoulejeune & @yoannrochette

Share 718 14
Advertisement
(adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});

JOUR 1 : CHAMONIX - VAL DE RHÊMES - REFUGE BENEVOLO 🏔 Le rendez-vous est donné par @alliberttrekking devant la gare de Chamonix à 10h30 où l’on retrouve/rencontre le reste du groupe ainsi que notre guide pour cette semaine de randonnée sur la Haute Route du Grand Paradis. @ludovic.erard (notre guide) nous donne notre matériel : crampons, piolet, baudrier, casque et distribue les piqueniques. Une fois le matériel, les piqueniques et mes petits pains sans gluglu achetés à la dernière minute mis dans le sac, on monte dans la navette direction le val de Rhêmes, point de départ de nos 5 jours de randonnée. Arrivé, on prend le temps de déjeuner en bord de sentier : melon, fromage et jambon, je savoure. Puis, on se met tranquillement en marche pour notre première étape : le refuge Benevolo. 3 h de marche - dénivelée positive : 620 m. Pas de difficulté pour ce premier jour. Il suffit de mettre un pied devant l’autre et d’en prendre plein les yeux. On arrive donc assez rapidement au refuge ou l’on regarde les itinéraires possibles pour le lendemain. François et @maxoulejeune optent pour le plus difficile des deux avec le Col di Nivoletta. En raison des passages de névé et de plaques de neiges prévus le lendemain, Ludovic nous montre comment régler nos crampons. Puis je m’échappe l’espace d’une petite heure afin d’admirer la vue, seule sur mon rocher. Il n’y a pas de wifi, ni de 3G. Mais je vous garantis que j’y ai trouvé une bien meilleure connexion. Je ne crois pas que nous soyons sur terre pour courir du matin au soir, se coucher épuisés, se lever épuisés et recommencer. Je sais que le temps peut-être mon pire ennemi mais il peut aussi être mon plus précieux allié. La différence réside dans la valeur que j’accorde à ma vie : RALENTIR et VIVRE. Ou Ralentir POUR vivre ? Car c’est là, en ralentissant que je prends le temps de respirer, de redécouvrir mes 5 sens et d’observer les beautés de la nature. À me souvenir combien il fait bon de ne penser à rien. Sans se sentir coupable ✨ 📸 : @yoannrochette

Share 691 18

VIVRE SA MEILLEURE VIE ☀️💦 . 📸 : @yoannrochette

Share 1558 32

Parce que derrière cette photo il y’a lui, eux et vous. Lui, le premier à y avoir cru. Eux, les « juges », les plus réticents. Et vous, les plus bienveillants. Vous êtes nombreux à venir vers moi en privé me demander comment j’ai fait pour mon premier Ironman, comment je l’ai vécu et si j’en ai souffert ? Je vous vois, de plus en plus nombreux à en rêver et à oser y croire. Malheureusement, je suis aussi forcé de constater à quel point le monde ne peut s’empêcher de vous influencer. Comment les autres essayent de vous orienter vers ce qu’ils considèrent être bien ou non pour vous, vers « le bon chemin ». C’est pourquoi j’aimerai que l’on mette les choses au clair une bonne fois pour toute : vous êtes les seuls à savoir ce qui est bon ou non pour vous. Vous êtes les seuls à savoir si vous pouvez le faire et si c’est le bon moment pour vous ou non. Je veux que vous compreniez que toutes les réponses à vos questions se trouvent en vous ❤️ L’avis des autres n’est que la vie des autres. Ce qui veut dire que lorsqu’une personne vous donne son avis, elle vous donne son vécu, son histoire, son ressenti PERSONNEL. Exemple : une personne qui a mal vécu ses triathlons vous dira, en vue de son vécu personnel, que c’est inconscient de vouloir faire un Ironman et que ce sera très difficile. Logique. MAIS ça lui appartient. Cela n’a rien à voir avec vous. C’est son égo qui projette son vécu sur vous. A l’inverse, une personne qui a très bien vécu son premier Ironman, vous dira que ce n’est pas si difficile que ça. Logique. Mais encore une fois, cela ne veut pas dire que ça le sera pour vous également. Vous n’avez pas le même vécu personnel, les mêmes capacité d’endurance physique et psychologique. Il est important de s’engager en conscience de ce qu’est un Ironman. De ce que cela va représenter pour vous, de comment cela va se traduire dans votre quotidien, des sacrifices que cela va impliquer ect. Mais n’oubliez pas qu’à travers chaque compte Instagram, avis personnel ou discussion que vous allez avoir, l’avis appartient à la personne. Ce n’est donc pas une vérité absolue. Vous êtes les seuls à savoir et à avoir les réponses.✨

Share 950 32

👫 Ironman Nice J-2 : à ton tour 💙 Et put*** je donnerais tout pour pouvoir être là.

Share 779 3

1H DE BIKE = 10L DE TRANSPIRATION 💦 . . Reprise progressive de l’entraînement pendant deux petites semaines 🏊🏻‍♀️🚴🏼‍♀️🏃🏼‍♀️ . . Ensuite ce sera direction les Alpes Italiennes pour un shoot d’EPO 100% naturelle (blague) sur le Grand Paradis, j’ai hâteeee 🏔🤩

Share 1030 7

🔙 24 JUIN 2018 . 🔜 25 AOÛT 2019 . Existons nous vraiment ? Lorsque depuis l’enfance, nous essayons de plaire aux autres, de ne pas les déranger, de ne pas les froisser, de ne pas prendre trop de place, de ne pas prendre NOTRE place ? Lorsque à l’âge adulte, nous nous préoccupons plus du qu’en dira-t-on, de ceux qui ne connaissent pas notre histoire que de ce que nous ressentons en notre for intérieur ? Combien de fois nous sommes nous retenus d’être complètement nous même ? Pour ne pas créer de conflits, pour ne pas heurter les sensibilités (egos*), pour ne pas faire de peine ? Nous avons le droit d’être nous-mêmes, quoi qu’il advienne. Nous avons le droit de vivre selon nos besoins, nos goûts, nos désirs, nos aspirations, nos rêves. Ce que les autres pensent, disent, ce qu’ils jugent ou ce qu’ils condamnent n’ont rien à voir avec nous : ça leur appartient. Leur jugement parle bien plus d’eux que de nous 😎 Nous sommes les seuls à vivre notre vie, alors plutôt la vivre pour être heureux que pour tenter de plaire aux autres. Non ? . Bref. Ce jour là, je n’avais pas ma place. Selon qui ? Des personnes envieuses, aigries, élitistes ou encore anxieuses ? Ce soir là, j’étais là où je devais être. J’ai terminé 13ème en partant de la fin (😂) et j’ai tout gagné 🎉 . . 📸 : @yoannrochette

Share 1003 44

Comment bien commencer l’été ? . En participant à une compétition d’eau libre avec ma @cocoobongo 👯‍♀️💕 Nous avons eu la chance de découvrir les joies de l’eau libre : « Alors va falloir vous couper les ongles » puis « la montre est interdite » oups 🙈😂 . Finalement, natation faite sans combinaison pour ma part et c’est plus que rassurant pour Vichy 🐠 Merci @cedriclesech pour l’info 🙌

Share 1047 10

Parait que demain, même heure, pas même lieu, je retrouve @cocoobongo & @lucastriathlete et que je renfile la combinaison pour la 2e Étape de coupe de France d’eau libre - Cergy 🐠💙 . . Ça va me faire bizarre de nager à côté de vrais nageurs #touriste 😱😂

Share 1574 31
Advertisement
(adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});

Comment mettre des mots sur une journée aussi riche en partage et en émotions ? Je vais être honnête, je n’en ai pas la moindre idée. Ne vous attendez pas à un « compte rendu de course », je n’ai pas envie de vous parler de chronos. Sur cette course de préparation pour l’Ironman Vichy, j’ai fait un choix. Celui de me connecter à l’amour, la passion et le partage. Plutôt que de viser un résultat à chiffres qui dépend de facteurs hors de mon contrôle. J’ai eu envie de vivre le meilleur : les tensions au départ puis les sourires à l’arrivée. Les encouragements, les câlins, tous ces instants de joie qui ont rendu cette journée de course extraordinaire. JOUR J : Je me suis réveillé sereine, sans vraiment réalisé que le jour de course venait de pointer le bout de son nez. Je me suis préparé, j’ai pris mon petit déj et me suis rendu sur le lieu de la course. Dans le parc à vélo, je dépose mes bidons et gonfle mes pneus, classique, me direz-vous. Puis je rejoins Maxence. En direction du départ natation, je rencontre @lolo_2lr, qui en quelques mots seulement, réussi à me mettre la larme à l’œil. Ce n’est que le début. En repartant, Maxence se rend compte que je n’ai pas fixé mon compteur GPS sur mon vélo. Demi-tour toute, j’installe mon compteur, cette fois tout est ok. Arrivée sur le lieu du départ natation je sens l’excitation montée en moi, le désir s’amplifie à chaque battement de cœur. Je commence à réaliser, petit à petit, ou du moins à comprendre ce qui m’attend aujourd’hui : une course magnifique, aussi bien par son parcours que par son ambiance. Après avoir été forcé à rester assise par @maxoulejeune, j’enfile ma combinaison @zone3_france , je croise @cha_chaton, puis @marierouviere. Je rejoins la plage, m’échauffe, fais un câlin à mes parents, mon frère, Maxence et Cookie puis je me place dans le sas de départ 32’ ou je retrouve Marie. L’attente paraît interminable, les visages autour de nous se crispes. L’envie d’en découdre, elle, est à son comble. Bip-bip-biiiip. C’est ensemble, main dans la main que l’on prend le départ de cette première édition de l’Ironman 70.3 Sable d’Olonne. Des spectateurs de part et d’autre jusqu’à l’entrée dans l’eau. MAGIQUE. ⬇️

Share 1230 86

Quand mon crush vient me rendre visite en prison. Pourquoi vouloir réaliser mes rêves ? Pour être en accords avec ma nature profonde et mes aspirations intimes. Ceux qui me connaissent, savent que lorsque j’ai une idée en tête, rien ni personne ne peut m’arrêter. Réaliser mes choix à partir de mon impulsion intérieure, c’est ce qui alimente mon énergie motrice. Alors forcément, ce n’est pas toujours facile pour lui d’être de l’autre côté de la barrière. D’accepter. De me laisser foncer dans le mur. De cesser de vouloir tout contrôler. De me protéger, de loin, très loin. Mais lorsque les étoiles sont alignées et que l’on se branche sur l’amour, sans jugement, sans analyse, sans interprétation. Lorsque l’on renonce à vouloir tout comprendre. Lorsque l’on laisse aller les fausses croyances et les pensées limitante et que l’on redevient comme des enfants, à vivre dans le moment présent. La vie devient si simple, si belle 🌟 Le bonheur : il est là. MERCI pour tout 🐥❤️ . . 📸 : @pierre_tri_ 🙏

Share 997 30

IRONMAN 70.3 SABLES D’OLONNE 🔥 Objectif sourire et partage : contrat plus que rempli 🎉 Je reviens très vite vers vous avec le compte rendu et les petites anecdotes de cette journée de folie. Mais ce matin, j’ai surtout envie de vous partager le plus important, ce qui a été le cœur, le leitmotiv de ma course : le partage 👭 Prendre le départ de cette natation hors du commun main dans la main avec @marierouviere 🌊💙 Se faire doubler avec le sourire par de belles championnes comme @sev_healthy et @louise_francois 🚴🏼‍♀️🚀 Faire sa transition avec la belle @amelouille_ 💕 Faire un câlin à @cocoobongo à chaque tour de cap 🏃🏼‍♀️🤩 Me nourrir de l’énergie de chacun de vos encouragements 🌟 Que demander de plus ? Merci à tous 🙏

Share 1716 105

IT’S RACE DAY 🥳

Share 1717 70

425 : JOB IS DONE, IT’S TIME TO SHINE 🌟 Ce post est pour toi ! Oui oui, toi, qui t’apprête à prendre le départ de cette course, ce défi un peu fou. Que tu sois là pour décrocher le fameux slot qui t’emmènera aux championnats du monde ou pour jouer avec les barrières horaires. N’oublie pas que tu as rêvé de cette journée pendant des mois, peut-être même jusqu’à t’en faire mal aux tripes. N’oublie pas que tu t’es préparé pour cette journée. Souviens-toi de toutes les actions que tu as mises en place pour être là : les heures passées à l’entrainement, les sacrifices, les remises en question, les joies. Tu es allé au bout de ton plan. Le job est fait. Il est plus que temps de briller pour toi ! Mais je préfère être honnête : tu risques de passer par plusieurs états physique et psychologique. Sois juste PATIENT(E). Prend les informations comme elles viennent et adapte-toi à elles. De toute façon, tu ne peux rien faire contre un vent de face, de la pluie ou encore un mal de ventre. Tu ne contrôle pas ces choses-là. Alors fait simplement de ton mieux 🙃 Maintenant laisse-moi te dire : Sois toi-même et surtout amuse-toi. Tu n’as rien à prouver, tout à gagner. Des bisous 💕

Share 1305 89
lauracplr. Everything is👌 
La tête, les jambes, le cœur, le vélo, la valise : to

Everything is👌 La tête, les jambes, le cœur, le vélo, la valise : tout est prêt ! Petit poisson frétillant d’impatience n’a plus qu’à attendre patiemment dans son bocal avant d’arriver aux Sables 🌊🏊🏻‍♀️🚴🏼‍♀️🏃🏼‍♀️ . .Traduction : grand départ pour l’Ironman 70.3 Sables d’Olonne dans la Clio2 de @maxoulejeune 🚘⚡️ . . Qui sera là ? 🙋🏻‍♂️🙋🏼‍♀️⬇️

Share 1072 43